Avertir le modérateur

L'ASSOCIATION FRANçAISE DES ÉDITEURS DE LOGICIELS (AFDEL) À DEUX ANS ET COMPTE 124 MEMBRES

895eb6626fb70885ed349e6b39583afb.gifL'Afdel prend en compte les nouveaux modèles d'édition de logiciels


Edition du 04/12/2007 - par Maryse Gros

L'Afdel a deux ans et compte maintenant 124 membres. Le 30 novembre, l'association française des éditeurs de logiciels, a tenu sa 3e assemblée générale et reconduit à sa présidence Patrick Bertrand, directeur général de l'éditeur de progiciels de gestion Cegid.
Avec la volonté d'être un interlocuteur de référence vis-à-vis des pouvoirs publics, l'Afdel veut démontrer le rôle actif des éditeurs dans la création de valeur et d'emploi. Vingt-quatre mois après sa création, sa mission est toujours aussi cruciale : il est indispensable de développer l'industrie hexagonale du logiciel.

« C'est un métier passionnant, mais trop peu connu en dépit des réussites emblématiques qui l'illustrent, a commenté Patrick Bertrand. Il faut faire des technologies de l'information et de la communication une priorité nationale, a-t-il martelé. Mais pour changer les mentalités, il faut une véritable volonté politique et un engagement visible (...), rapprocher l'université de l'entreprise et multiplier les sources de financement. » Evoquant le rapport Olivennes sur le téléchargement illégal, il a également souligné l'importance de la propriété intellectuelle sur laquelle repose l'économie numérique.

Prise en compte des nouveaux modèles économiques

Le président de l'Afdel a rappelé la forte évolution du métier d'éditeur avec l'apparition de nouveaux modèles économiques. Une mutation qui amène l'Afdel a modifier ses critères de recrutement. Désormais, pourront adhérer les éditeurs qui retirent 50% minimum de leurs revenus de la commercialisation de leurs logiciels (ou du support et de la maintenance associée) ou de sites Web assimilables, sans distinction de modèle économique.
A côté de la classique vente de licences, l'Afdel accueille ainsi les fournisseurs de solutions en ligne proposées en mode SaaS (software as a service), de logiciels en Open Source, d'applications embarqués et, même, ceux dont le modèle économique repose sur une rémunération par la publicité, le logiciel étant ici diffusé gratuitement.
Par ailleurs, pour adhérer à l'association, il faut maintenant exercer une activité directe de recherche et développement en France (jusqu'à
présent, l'Afdel acceptait que la R&D s'exerce de façon indirecte).

Esker, Lefebvre Software, Sidetrade et Sparus au conseil d'administration

Lors de cette troisième assemblée générale, quatre nouveaux membres ont été élus au conseil d'administration : les éditeurs Esker, représenté par Viviane Ribeiro, Lefebvre Software, représenté par Viviane Ribeiro, Sidetrade, représenté par Olivier Novasque, et Sparus Software, représenté par Frank Delorme.

Enfin, l'éditeur de solutions de PLM Dassault Systèmes est désormais représenté à la vice-présidence de l'Afdel par Philippe Forestier, vice-président exécutif Network Selling, aux côtés de François Potier, directeur général adjoint de Berger-Levrault (logiciels pour les collectivités publiques et le secteur de la santé), et de Pierre Violo, PDG de Xcalia (logiciel d'intermédiation pour créer des applications composites transactionnelles).

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu