Avertir le modérateur

FRANCE: MATUSSIÈRE ET FOREST EST DE NOUVEAU EN REDRESSEMENT

1046170763.gif Matussière et Forest est de nouveau en redressement
F. G.
02/05/2008 | Mise à jour : 23:05 |
.
De graves difficultés financières menacent l'emploi de 900 salariés.

Le groupe papetier Matussière et Forest, qui a déjà traversé une très mauvaise passe il y a trois ans, n'a pas réussi à améliorer ses résultats. Cette semaine, il s'est déclaré en cessation de paiement et a été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Grenoble. Un administrateur judiciaire sera nommé dans les prochains pour étudier les éventuelles offres de reprise qui se présenteront. La procédure concerne les quatre usines du groupe à Turckheim (Haut-Rhin), Ledar (Ariège), Voreppe et Lancey en Isère.

Matussière et Forest, qui fabrique à partir de papier recyclé (issu de la collecte de vieux journaux, de cartons…) du papier journal et magazine, explique cette décision par une situation conjoncturelle très difficile. L'entreprise pâtit notamment de la baisse de 10 % à la vente du prix du papier journal et de la hausse de plus de 30 % de celui des matières premières. La faiblesse du dollar par rapport à l'euro n'a pas aidé le groupe qui exporte une partie des 450 000 tonnes de papier qu'il produit chaque année. Le groupe, repris fin 2005 par le fonds de pension américain Matlin Patterson, se débat depuis pour trouver sa place sur le marché très concurrentiel du papier journal.
Contexte économique difficile
Matussière et Forest, qui existe depuis 1858, a beaucoup investi sur des niches de marché telles que le recyclé ou encore le papier graphique. Mais rien n'y a fait. Depuis trois ans, il a dû céder quelques-unes de ses usines et il a procédé à plusieurs plans sociaux qui ont coûté leur poste à plus de 900 salariés en moins de huit ans. Mais rien n'y a fait. L'arrivée d'un ancien collaborateur de François Pinault, Hervé Guillaume, censé apurer les comptes et redresser les usines n'aura servi à rien dans un contexte économique aussi difficile. Les élus locaux et les représentants du personnel mettent en cause les « exigences déraisonnables » des actionnaires.

Les quatre usines perdent encore de l'argent. Matussière et Forest aurait ainsi généré 31 millions d'euros de pertes en 2007 pour un chiffre d'affaires de 247 millions selon le quotidien Les Dernières Nouvelles d'Alsace. L'emploi des 900 salariés restant est aujourd'hui plus que jamais menacé. Rendez-vous est pris dans six mois à la fin de la période d'observation.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu