Avertir le modérateur

  • FRANCE: RAPPORT DE LA COMMISSION COPÉ SUR LA NOUVELLE TÉLÉVISION PUBLIQUE PRÉSENTÉ AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE PAR JEAN-FRANçOIS COPÉ LE 25 JUIN 2008

    RAPPORT:cope.pdf

  • ENQUÊTE MONDIALE RÉALISÉE PAR EBRARY SUR L'USAGE DES LIVRES ÉLECTRONIQUES AUPRÈS DE 6500 ÉTUDIANTS

    Près de 6 500 étudiants ont participé à l'enquête mondiale sur l'usage des livres électroniques. Les résultats sont désormais disponibles auprès d'ebrary.pdf

     

    RAPPORT D'EBRARY:ebrary_student_survey_2008.pdf

  • E-Ink: JOURNAUX ET PAPIER ÉLECTRONIQUE: DES QUOTIDIENS SUR E-PAPER EN 2009 ?

    Chargement de « Des quotidiens sur e-paper en 2009 .pdf

    855138115.jpg

    INTERVIEW: E Ink_ 'E-newspapers' to Go Commercial in late 2009 - Tech-On!.pdf

    Le news paper de E Ink en vente au second trimestre 2009 - Actualitté - Une page de caractère.pdf

  • MAROC: UNE UNIVERSITÉ D'ÉTÉ POUR LES MÉDIAS À CASABLANCA DU 30 JUIN AU 4 JUILLET

    Maroc info _ L information en continu, Newswire marocain pour les profetionnels des media ..pdf

  • PAPIER: NEWPAGE RALENTIT SA PRODUCTION EN ARRÊTANT DES MACHINE SÀ PAPIER DE SON USINE DE NIAGARA

    CNW Group | NEWPAGE CORPORATION | NewPage ralentit davantage sa production, arrêtant des machines à papier de son usine de Niagara et réduisant les activités de transformation de Chillicothe.pdf

  • ÉTUDE SUR L'IMPACT DE L'ÈRE NUMÉRIQUE SUR LES JOURNALISTES D'ORIELLA PR NETWORK AUPRÈS DE 347 JOURNALISTES DE TOUS LES TYPES DE MÉDIAS DANS NEUF PAYS EUROPÉENS

    1925217242.jpg

    Les journalistes européens ont déjà les deux pieds dans le multimédias, ils n’ont aucune formation pour en faire, ils doivent produire davantage, ils ont moins le temps d’aller sur le terrain… et ils en sont fort satisfaits. Ils considèrent qu’ils font du meilleur journalisme qu’auparavant.

C’est en gros les résultats d’une recherche menée par Oriella PR Network auprès de 347 journalistes de tous les types de médias dans neuf pays européens :

- 46% des journalistes s’attendent à devoir produire plus de contenu
- 41% doivent produire des vidéos
- 23% des journalistes citent régulièrement des blogueurs
- 61% des publications acceptent les commentaires des usagers sur les reportages en ligne
- 65% des journalistes n’ont jamais reçu de formation pour créer des contenus multimédias 
- 88% sont aussi satisfaits ou plus satisfaits de leur situation actuelle depuis deux ans
- 46% croient que la révolution numérique a accru la qualité de l’information dans leur média depuis deux ans. Pour 37% la situation reste inchangée.

Ce qui amène les PR a conclure qu’il leur faut à leur tour conquérir le multimédia et fournir aux journalistes débordés des histoires ayant un contenu multimédia déjà prêt à être intégré.

Télécharger le rapport de 5 pages

     

    rapport: EDJS_June08.pdf

     

    Sources : fédération des journalistes du Québec 

  • COLLOQUE ORGANISÉ PAR LE CSIC ET LE CSMOCGQ SUR LE FUTUR DE L'IMPRIMERIE Où J'INTERVIENS POUR PARLER DES ENJEUX DE L'ÉVEIL TECHNOLOGIQUE ET DE LA VEILLE STRATÉGIQUE

    892601889.2.JPG

     

    j'interviens dans ce colloque pour parler des enjeux de l'éveil technologique

    et de la veille stratégique

     

    LE PROGRAMME: Forum2008-program-f.pdf

     

    13 Juin 2008
    Le Conseil sectoriel de l'imprimerie du Canada et le Comité Sectoriel de Main-d'oeuvre et des Communications Graphiques du Québec vous invitent au Forum 2008

    FORUM 2008 – Le Futur de l’imprimerie 329172545.JPG

    Vendredi 13 juin 2008

    Hôtel Delta, Centre-Ville
    777 Rue University, Montréal

    Le comité sectoriel de main d'oeuvre des communications graphiques du Québec, en collaboration avec le Conseil sectoriel de l'imprimerie du Canada, organise le Forum 2008 à l'Hôtel Delta Centre-Ville

    Le formulaire d’inscription et le programme du FORUM sont affichés sur le site Web du CSIC; consultez -le au http://www.cpisc-csic.ca/

    Information: 1-888-688-0293 ou info@cpisc-csic.ca

  • LA NAISSANCE DE L'IMPRIMERIE À MONTRÉAL AVEC FLEURY MESPLET. UNE CONFÉRENCE DE JACQUES G. RUELLAND DANS L'ÉMISSION ARRÊTS SUR MÉDIAS, EN DEUX PARTIES

      279952982.2.jpg                                     

     

    1745716922.jpg

    Aujourd'hui nous avons le plaisir d'écouter, en deux partie, la conférence de Jacques G. Ruelland, professeur associé au Département d'histoire à l'université de Montréal et professeur au Collège Édouard Montpetit. Une conférence donnée le 14 mai 2008 sur Fleury Mesplet, le premièr imprimeur de Montréal, lors du séminaire et conférence grand public organisé sur la naissance de l'imprimerie à Montréal, un combat des idées, au Centre d'histoire de Montréal, par  le comité organisateur "Montréal d’idées et d’impression 2008" dirigé par Michel Desjardins et Nelson Toussignant qui ont pour projet, avec leurs amis, de fonder un petit musée de l'impression sur Montréal. Une animation est prévue fin août 2008 sur ce sujet dans le vieux port de Montréal avec l'aide du Centre d'histoire de Montréal et de la société Jamie Lovell, que l'on remercie ici pour son soutient. Nous reviendrons plus tard sur cet évènement.165562551.jpg 

    182371490.jpg 

    Sa conférence passera dans "Arrêts sur médias", sur les ondes de Radio Shalom Montréal au 1650 AM et sur son site Internet www.radio-shalom.ca, le dimanche 8 juin 2008 en différé à 14 h 00 et le mercredi 11 juin 2008 à 20 h 00 pour la première partie et le dimanche 15 juin à 14 h 00 et le mercredi 18 juin pour la seconde partie. L'émission sera téléchargeable sur le site Internet dans les archives de l'émission par la suite. À bientot sur les ondes. Pour nous écrire et nous donner des commentaires ou des suggestions pour un thème d'émission courriel: arretssurmedias@radio-shalom.ca Éric Le Ray Ph.D.

    279952982.jpg

     

     
     
     
    1931353047.jpg
      
     
    PROGRAMME DU 14 MAI 2008
    Séminaire et conférence grand public

    La naissance de l’imprimerie à Montréal
    Un combat des idées
     
    1660302298.jpg

    Mercredi le 14 mai à 14 h

    Centre d’histoire de Montréal, 335, Place d'Youville, Vieux-Montréal

    Vous êtes cordialement invité(e)s, accompagné avec une personne de votre choix,
     à un cocktail offert à 17 heures pour souligner la contribution des artisans de l’imprimerie qui ont livré des témoignages au Musée de la personne à l’occasion
    de l’exposition chez Lovell Litho & Publications en octobre 2007.

    Hélène Lagadec
    Jamie Lovell
    Henri Juneau
    Jean-Pierre Morin
    Jean-Guy Alarie
    André Demers
    Paul-Émile Marcotte
    Rolland Gratton

    Le Petit Musée de l’impression est heureux également de vous offrir
    deux laissez-passer pour participer gratuitement
    à toutes les activités de la journée.
    Il suffira de vous identifier à l’entrée.

    Le comité organisateur
    Montréal d’idées et d’impression 2008

    Visitez notre site : http://www3.sympatico.ca/desmmbel/


    Séminaire et conférence grand public

    La naissance de l’imprimerie à Montréal
    Un combat des idées

    Date :        Mercredi 14 mai à 14 h

    Lieu :        Salle de rencontre, Centre d’histoire de Montréal,
            335, Place d'Youville Vieux-Montréal, Qc.

    Animateur :    Jean-François Leclerc, Centre d’histoire de Montréal
                   
    Programme

    14h :     Lovell et l’industrie de l’imprimerie au début du 20ième siècle
        Joanne Burgess. (15 minutes + questions du public)

    14h30 :    Conférence d’ouverture du séminaire :
        Les philosophes des Lumières au Québec
        Jacques G. Ruelland (15 minutes)

     14h45 :    Fleury Mesplet, premier imprimeur de Montréal
        Jean-Paul de Lagrave (15 minutes + questions du public)

    15h15 :    Pause

    15h30 :    Valentin Jautard, premier journaliste de langue française au Canada
        Jacques G. Ruelland (15 minutes)

        Appel à la justice de l’État de Pierre du Calvet
        Jean-Pierre Boyer (15 minutes)

        De Mesplet à Duvernay, un foisonnement de nouveaux journaux
        Nova Doyon (15 minutes)

     
    478970255.jpg

        La conquête de la liberté de presse à Montréal
        Étudiant (15 minutes) (à confirmer)
        Interventions du public (30 min.)

    17h-18h30    Cocktail avec les partenaires de l’événement estival.
        Divulgation du programme de Montréal d’idées et d’impression 2008. 
        Présence d’Artisans du domaine de l’Imprimerie et des Arts-Graphiques. 

    19 h 30 :     Conférence grand public :
        Fleury Mesplet, premier imprimeur de Montréal
        Jean-Paul de Lagrave et Jacques G. Ruelland
     
    588274402.jpg
     

  • 8 juillet 2008, les 10ème rencontres TEBALDO sur le papier électronique

    1523303280.gifEn 2005 avaient lieu les 1ères Rencontres Tebaldo sur le papier électronique communicant. La 10ème édition a lieu le 8 juillet. En 2005, nous arpentions les allées du Salon du Livre de Paris, nous faisant gentiment remercier des stands des éditeurs dès que nous leur parlions de papier électronique. Mais rapidement, les pionniers démarraient des projets: Les Echos, Flammarion, Sofedis, Decathlon, Renault..., et bien d'autres allaient leur emboiter le pas. iRex, Ganaxa, Sony et Amazon sont venus entériner la naissance d'un marché que le grand public a encore du mal à imaginer. Le papier électronique est devenu une réalité. Plusieurs dizaines de modèles de readers sont sortis, les machines hybrides font leur apparition, et des grands comme Epson ou PlasticLogic arrivent. Nous voyons se construire les usines de papier électronique de Samsung, Bridgestone et tant d'autres, nous savons que ce qui se prépare est phénoménal. Le 8 juillet sera l'occasion de faire le point sur tout cela: retour d'expérience, projections, projets, état de l'art.

    voir programme: http://www.tebaldo.com/seminaires.htm 

  • Conference sur le papier électronique au Musée des arts et métiers le jeudi 26 juin 2008

    Le papier électronique

    Qu'en savez-vous vraiment ?

    Date : jeudi 26 juin 2008 - Horaire : 18 h 30 - 20 h 00 Contact : inscriptions au 01 53 01 82 70 ou à conferences@arts-et-metiers.net

    Lieu : Amphithéâtre Abbé Grégoire Entrée par le Musée des arts et métiers 60, rue Réaumur 75003 Paris

    Métro : Arts et Métiers ou Réaumur-SébastopolBus : 20, 38, 39, 47

    Entrée libre dans la limite des places disponibles
    Programme disponible prochainement

  • FRANCE: HACHETTE LIVRE RACHÈTE LA LIBRAIRIE NUMÉRIQUE NUMILOG

     1046170763.gif

    Arnaud Nourry, PDG de Hachette Livre, filiale du groupe Lagardère, commente l'acquisition de Numilog, plateforme de distribution de livres numériques en France

    interview Nourry _ pas de menace d'un «transfert numérique massif».pdf

     

    Edition du 06/05/2008 - par Maryse Gros

    1806385319.gif

     

    La plateforme de distribution de livres électroniques Numilog, qui propose quelque 46 000 titres en ligne, va être absorbée par Hachette Livre. Ce dernier vient d'annoncer un protocole d'accord pour le rachat de cette société qui propose aux éditeurs des services de numérisation et de conversion de leur fonds au format électronique (e-book PRC, PDF ou audios -MP3 ou WMA).
    Numilog s'adresse également aux libraires avec des services de gestion des ventes de livres numériques en ligne (commande, facturation et livraison en marque blanche). Il a par ailleurs élaboré des solutions de bibliothèques virtuelles et des prestations d'impression à la demande.

    Le PDG de Numilog, Denis Zwirn, restera à la tête de la société qu'il a fondée en 2000.

     

    825706029.gif

    Hachette logo

    Hachette Livre s'offre Numilog

    Matthieu Dailly le Mardi 6 Mai 2008

    La course au tout numérique continue. L'éditeur Hachette Livre, propriété du Groupe Lagardère, a annoncé, mardi 6 mai, la signature d'un accord visant à acquérir la bibliothèque numérique Numilog. De par ce rachat Hachette Livre poursuit une stratégie de diversification de ses supports.

    « Le savoir-faire de Numilog sera un atout important pour Hachette Livre en ce qui concerne les principaux maillons de la chaîne de la valeur numérique: la conversion, le stockage, la protection, la distribution et la facturation », explique Arnaud Nourry, Président-directeur général de Hachette Livre, avant d'ajouter : « Nous allons ainsi offrir aux librairies qui manifestent leur intérêt, l'opportunité de mettre en place leur propre plate-forme ». Quant à Denis Zwirn, fondateur de Numilog et auteur d'une enquête sur « la création d'un modèle d'entreprise participant au projet Europeana, la bibliothèque numérique européenne », il restera président directeur général de l'entité.

    Fort de plus de 40 000 références dans sa bibliothèque numérique, la société Numilog, vient ainsi compléter l'offre proposée par l'un des leaders de la publication en France. La division du pôle média du groupe Lagardère va donc désormais pouvoir s'appuyer sur une infrastructure qui lui permettra de distribuer toute sorte de livres dans une grande variété de formats numériques. Un avantage pour ce groupe qui réaliserait près de 65% de ses ventes hors de France (aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie ou encore en Espagne, au Mexique et en Argentine). D'autre part, « chaque fournisseur pourra conserver le contrôle de ses dossiers », précise le communiqué. Les termes du contrat n'ont, en revanche, pas été précisés.

     

  • UN PAPIER RÉSISTANT COMME L'ACIER CRÉE PAR DES CHERCHEURS DU ROYAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY DE STOCKHOLM, EN SUÈDE

    Des chercheurs du Royal Institute of Technology de Stockholm, en Suède, ont créé un papier ultrafin et très résistant en utilisant des fibres de cellulose nanoscopiques. Un matériau qui pourrait être utilisé comme support pour les composants en microélectronique. Une équipe de chercheurs du département des biocomposites du Royal Institute of Technology de Stockholm, en Suède, vient de mettre au point un papier extrêmement fin, qui présente une résistance à la tension comparable à celle de l'acier. Ce matériau innovant a été obtenu à partir d'une pâte de cellulose mélangée à des enzymes spéciaux chargés de séparer les fibres de bois. Un pressage de ce mélange jusqu'à 1650 bar à travers une grille nanoscopique a permis de récupérer uniquement les fibres les plus petites, pour donner au papier un maillage particulièrement fin. Selon ses concepteurs, cette matière pourrait être utilisée comme support pour les composants en microélectronique.
    Copyright
    Journal - RECHERCHE -
    Date de mise en ligne : vendredi 6 juin 2008
    Johannes Braun
    Extrait du journal Innovation le journal
    http://www.innovationlejournal.fr
     

  • CONFÉRENCE PUBLIQUE D'YVES MICHAUD, PHILOSOPHE, À L'AUDITORIUM DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS D'ORLÉANS ORGANISÉE PAR L'ÉCOLE SUPÉRIEURE D'ART ET DE DESIGN D'ORLÉANS, INSTITUT D'ARTS VISUELS.

    INVITATION LE JEUDI 19 JUIN : " DERNIÈRE SÉANCE" À L'IAV

     À l'occasion du départ des diplomés 2007/2008, les étudiants et leurs enseignants, la direction et les équipes de l'Institut d'arts visuels, École supérieur d'art et de design d'Orléans, vous invitent à participer à la dernière séance de l'année, le jeudi 19 juin 2008.

     

    14 h 30: "Le léger, le lourd et le futile" Conférence publique d'yves Michaud, philosophe, à l'auditorium du Musée des Beaux-Arts d'Orléans

     invitation et programme de la journée du 19 juin: IAVINVITATION19juin2008.pdf

      

  • Passeurs d'histoire(s) figures des relations France-Québec en histoire du livre du 11 au 13 juin 2008

    Du 11 au 13 juin 2008 au Centre d'archives de BANQ un colloque international intitulé : Passeurs d'histoire(s) figures des relations France-Québec en histoire du livre est organisé au Québec. Cet évènement est présenté en corrélation avec l'évènement "Québec 2008" par le Groupe de recherche sur l'édition littéraire au Québec attaché à l'Université de Sherbrooke à sa Faculté des lettres et sciences humaines et à la Chaire de recherche du Canada en histoire du livre et de l'édition.

     Passeurs d’histoire(s). Figures des relations France-Québec en histoire du livre Montréal, 11-13 juin 2008

    organisé par:

    Bibliothèque et Archives nationales du Québec

    Bibliothèque nationale de France

    Groupe de recherche sur l’édition littéraire au Québec

    avec la participation de:
    Association québécoise pour l’étude de l’imprimé
    Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (UVSQ)
    Institut d’histoire moderne et contemporaine (CNRS / ENS)
     

    Ce colloque international propose d’examiner le rôle de «passeur culturel», entre la France et le Québec, dans le domaine du livre, joué par des agents évoluant dans la production (auteurs, éditeurs, imprimeurs, directeurs de revues et de collections), la diffusion (libraires, traducteurs, directeurs de théâtre, bibliothécaires), l’enseignement, la critique, les relations internationales et la recherche. La période considérée va de la fondation de la Nouvelle-France à aujourd'hui.

    Les organisateurs favorisent l’interdisciplinarité en invitant à y participer les historiens, les littéraires, les bibliothécaires, les musicologues et les chercheurs rattachés à la traduction, la sociologie, la géographie, les arts ou toute autre discipline concernée.

    Le colloque s'inscrit dans le cadre des célébrations du 400e anniversaire de la présence française en Amérique, en corrélation avec l'événement «Québec 2008». Il aura lieu au Centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

    Pour plus d'information, joindre Josée Vincent
     

    http://www.usherbrooke.ca/flsh/recherche/

    http://www.usherbrooke.ca/chaire_livre/

    http://www.usherbrooke.ca/grelq/

    http://www.monquebec2008.com/MonQuebec2008/

    problématique_et_comité_oragnisateur.pdf

    Pour entrevue Fanie St-Laurent, Josée Vincent, : 819 821-7696

  • ARTICLE: LE KINDLE, EBOOK D'AMAZON, SERA L'iPod DES LIVRES

    sources : www.actualitte.com 

    Le Kindle, ebook d'Amazon, sera l'iPod des livres - Actualitté - Une page de caractère.pdf

  • CONFÉRENCE AU CNAM LE 26 JUIN 2008 DE 18 H 30 À 20 H 00


     Le papier électronique

    Qu'en savez-vous vraiment ? le 26 juin 2008 au Cnam, Paris

    Pour convaincre les utilisateurs, il doit être léger, fin, souple et lisible quelle que soit la luminosité, mais surtout reprogrammable sur commande. Le papier électronique arrive à maturité : des journaux sur e-paper sont déjà en vente, leur contenu se réactualise en passant à côté d'une borne Wifi. Entre l'encre à particule et les cristaux liquides, quelle technologie équipera le papier électronique de demain ?

    Quelle sera son influence sur notre consommation de l'information ?
    Quels impacts pour la presse, l'édition, l'étiquetage ou l'éducation ?
    Autant de questions à se poser avant d'abandonner définitivement la feuille de cellulose.

    Avec la participation de

    Philippe Martinot-Lagarde, Laboratoire de physique des solides, unité mixte de recherche CNRS-Université Paris Sud - Orsay)/ Nemoptic et Philippe Jannet, Directeur général Internet et activités numériques, Les Echos

    Conférence animée par Raphaël Hitier, journaliste à I-Télé.


    Jeudi 26 juin 2008 de 18h30 à 20h
    Amphithéâtre Abbé Grégoire
    Musée des arts et métiers,
    60, rue Réaumur, Paris 3ème

  • ÉTUDE D'iSuppli DE JUIN 2008 LE MARCHÉ DE L'ÉCRAN FLEXIBLE VA EXPLOSER D'ICI 2013

    591938866.gif

    Flexible Display Market to Expand by Factor of 35 from 2007 to 2013

    June 9, 2008

    Flexible displays are playing an increasingly important role in the global high-tech industry, serving as the crucial enabling technology for a new generation of portable devices that are designed to combine mobility with compelling user interfaces.

    Due to the arrival of Polymer Vision’s Readius pocket-sized e-reader and other such products, iSuppli Corp. forecasts the total flexible display market will reach $2.8 billion by 2013, a 35-times expansion from about $80 million in 2007. Rising shipments of flexible displays are being enabled by the establishment of several batch and roll-to-roll manufacturing facilities. The attached figure presents iSuppli’s forecast for flexible display revenue for the period of 2007 through 2013.

     

    1423711764.jpg
    http://www.isuppli.com/images/news/060908_flex_display.bmp

     

    “Flexible displays are intuitively appealing to end users and product designers because of their ruggedness, thinness, light weight and novelty,” said Jennifer Colegrove, Ph.D. senior analyst for emerging displays at iSuppli. “Such displays also offer manufacturers the potential for inexpensive fabrication because they can be made using new printing methods or roll-to-roll processing. Furthermore, flexible displays have the advantage of easy and relatively inexpensive shipping and safety handling compared to conventional rigid screens. When flexible displays break, they don’t have any sharp edges that can cause injuries or further damage.”

    Flexible on display at SID

    Because of these attributes, flexible displays were on center stage at the Society for Information Display (SID) 2008 International Symposium, Seminar and Exhibition, held in May in Los Angeles.

    South Korean manufacturer LG Display Co. Ltd. and its U.S. partner Universal Display Corp. demonstrated their 4-inch flexible Active-Matrix Organic Light-Emitting Diode (AM-OLED) at the show. The display features QVGA (320 by 240) resolution, with a metal foil backplane substrate.

    E Ink showcased a variety of flexible electrophoretic bi-stable displays, from simple direct drive screens for wristwatches, to beautifully-designed mobile-phone cover displays, to active matrix high resolution displays for e-book/mobile phones, such as those used in Polymer Vision’s Readius. Polymer Vision demonstrated its soon-to-be-in-the-market Readius, which features a foldable 5-inch monochrome electrophoretic display. The company also announced the color version prototype at 65k color and 127 ppi resolution.

    Prime View International (PVI) demonstrated its Flexi-e, an active matrix electrophoretic display on polyimide substrate. SiPix, Kent Displays and Bridgestone also showed a number of flexible displays. At the SID event, there also were more than a dozen presentations on flexible displays, including from Flexible Display Center at Arizona State University, Hewlett Packard, Dai Nippon Printing, Nippon Steel Corp and Honeywell.

    Flex your power

    Flexible displays are being used for a multitude of products, including e-readers/e-paper, electronic display cards, electronic shelf labels, automotive applications, clothing/wearable displays, removable storage devices and point-of-purchase/ public signage and advertisements.

    Flexible displays already entered consumers’ daily lives long before the Readius, with products like Motorola Inc.’s display for its Motofone handset, electronic card displays and t-shirt displays. However, all the flexible displays in the market before 2008 were direct-drive or passive-matrix types. Before this year, there were no Active Matrix (AM) flexible displays that could provide the kind of image quality that users expect from their LCD-TVs and PC monitors. Because of this, 2008 represents “Year One” for the AM flexible display market.

    There now are more than a dozen display technologies can be made into flexible screens, including traditional LCD, bi-stable LCD, OLED, electrophoretic, electrochromic and Electroluminescent (EL). Find out more about flexible displays in iSuppli’s 2008 report on the technology. For more information on iSuppli’s emerging display research, please visit: http://www.isuppli.com/catalog/L2_edts.asp.

    For more information, please contact:

    Jonathan Cassell
    Editorial Director and Manager, Public Relations
    iSuppli Corporation
    Office: 408.654.1714
    Mobile: 408.921.3754
    www.isuppli.com

    iSuppli Corporation _ Applied Market Intelligence.pdf

     

    ARTICLES EN FRANçAIS

     étude iSuppli Article Bruno Cormier PCinpact.pdf

    iSuppli _ le marché des écrans tactiles doublera d'ici 2012.pdf

    Chargement de « iSuppli revoit ses prévisions de hausse à la baisse - Print ».pdf

  • NICHOLAS SHERIDON LE PÈRE DU PAPIER ÉLECTRONIQUE: INTERVIEW de iddo Genuth

    sources: http://www.tfot.info/articles/1000/the-future-of-electronic-paper.html

     

    The Future of Electronic Paper

    Monday, October 15, 2007 -  by Iddo Genuth 

    Thirty-five years in the making, electronic paper is now closer than ever to changing the way we read, write, and study — a revolution so profound that some see it as second only to the invention of the printing press in the 15th century. Made of flexible material, requiring ultra-low power consumption, cheap to manufacture, and—most important—easy and convenient to read, e-papers of the future are just around the corner, with the promise to hold libraries on a chip and replace most printed newspapers before the end of the next decade. This article will cover the history, technology, and future of what will be the second paper revolution.    ------------------------------------------------------------------------ Submit item to:   Del.icio.us   Digg   StumbleUpon    Reddit    Slashdot              
    E-paper History: An Interview with Nick Sheridon, Father of E-paper

    In the 1970s, Xerox Palo Alto Research Center (Xerox PARC) was a powerhouse of innovation. Many aspects the modern computer, namely the mouse, laser printer, Ethernet, GUI, computer-generated color graphics, as well as a number of important computer languages, were invented at PARC around that time. Yet another development, nearly lost among those important breakthroughs, was invented in 1974 by PARC employee Nicholas K. Sheridon. The Gyricon, a Greek term for rotating image, was to be new display technology for the Alto personal computer; eventually, it became the basis for modern e-paper technology.

    Nearly 35 years later, TFOT sat down with Nick Sheridon to ask him about his historic invention.
    ------------------------------------------------------------------------

    Q: How did it all start?
     
    medium_nicholas-sheridon.jpg Nicholas K. Sheridon inventor of
    Gyricon - first electronic-paper
    (Credit:Deanna Horvath, Xerox)

     A: In the late 60s and early 70s, Xerox PARC was developing and attempting to get Xerox management to appreciate the Alto personal computer; they never did. It was the world's first office and word-processing computer, but this remarkable machine had one serious drawback: the cathode-ray tube display it used—the best available—was not bright enough, and the contrast was not great. People that used the machine did so in a darkened room, with the lights turned off and the window shades drawn. Several of us scientists were asked to try to find a better display, hopefully one that could permit operation in a brightly lit ambient. I invented the Gyricon rotating-ball display and a display based on a physical phenomenon I called “electrocapillarity.” The electrocapillarity display worked by moving colored liquids against a white background. The rest of the group worked on electrophoretic displays (eventually dropped due to lifetime problems).

     

    if you want read  all interview go there web sit

    sources: http://www.tfot.info/articles/1000/the-future-of-electronic-paper.html

     ARTICLE COMPLET AVEC L'INTERVIEW: - TFOT-The Future of Electronic Paper.pdf

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu