Avertir le modérateur

- Page 2

  • HISTOIRE: LE PAPIER ÉLECTRONIQUE SELON FUJITSU

    SOURCES: TOM'S HARDWARE article de David Civera du 25 avril 2007

    Fujitsu Frontech vient de commercialiser le FLEPia, un papier électronique d’une taille A4 ou A5 suivant les modèles. Le Japonais annonce que les premiers samples ont été produits le 20 avril dernier et que les livraisons devraient commencer en octobre de cette année. Les premiers modèles seront destinés aux professionnels et les modèles grand public devraient débarquer en 2008. Les prototypes du FLEPia avaient été présentés au CEATEC 2006. Si les produits finis n’ont pas changé, ils ont tout de même vu leur résolution augmenter pour atteindre 768 x 1024. Le nombre de couleurs projeté peut varier de 8 à 4 096 suivant les modèles. Le contraste est de 4 :1. Le papier fait 0,8 mm d’épaisseur et l’impression d’une page sur le papier prend 2,3 secondes pour 8 couleurs et 10 secondes pour 4 096 couleurs. Conscient que ces chiffres ne sont pas vraiment à l’avantage de Fujitsu les responsables ont annoncé travailler sur un produit imprimant une page de 8 couleurs en 1 seconde.

    1870429913.jpg

     

    Le nouvel hybride

    Les produits présentés étaient accompagnés d’un Touchscreen, gonflant l’épaisseur du produit fini pour atteindre 12 mm. Ils disposaient aussi d’un module Wi-Fi et d’un slotEmplacement sur la carte mère sur lequel prend place le processeur. La plupart des puces de la carte mère sont soudées sur le circuit imprimé, souv... pour carte mémoire SD ainsi qu’un connecteur USBBus de connexion par câble de périphériques externes qui est aujourd'hui la norme la plus répandue. L'USB (Universal Serial Bus) est une norme appa... 2.0 et des enceintes stéréo. Pesant 480g pour le modèle A4 et 320 g pour le modèle A5, les deux sont équipés d’une batterie rechargeable de 1600 mAh fournissant une autonomieDurée pendant laquelle l'appareil est opérationnel avant de devoir recharger les piles/batteries.... de 50 heures à raison d’une page de 8 couleurs toutes les minutes. Utilisant Windows CESystème d'exploitation Microsoft destiné aux ordinateurs de poche, à leurs dérivés (PDA, smartphones) et aux systèmes embarqués. Windows CE est un ... 5.0, ce produit est pour le moins intrigant puisqu’il se situe entre le papier électronique classique et le Tablet PC. Il lit les fichiers universels, comme le JPG"Joint Photographic Expert Group", c'est un format de fichier image à grande compression destructive. Chaque compression fait perdre une partie de l'i... ou le PDF, mais aussi les fichiers Word et Excel et dispose même d’un navigateur Internet.

    Une technologie qui a un prix

    Fujitsu admet que ce produit est extrêmement cher, ce que devrait grandement freiner sa production de masse. La firme avoue donc chercher des procédés permettant de réduire les coûts. Fujitsu espère pouvoir vendre le modèle A5 pour 39 800 yens (245 €) tandis que le modèle A4 est projeté à 370 €. Reste à voir si la firme pourra atteindre son objectif en améliorant les processus de fabrication. Aujourd’hui, les samples de tests du modèle A5 sont vendus 927 € l’unité pour un lot minimum de 10 unités, contre 1 545 € l’unité pour le modèle A4.

    376886553.jpg

     

     

  • HISTOIRE: SONY SORTAIT LA DEUXIÈME VERSION DE SON eReader en octobre 2007

    SOURCES: TOM'S HARDWARE   article de Pierre Dandumont du 2 octobre 2007

    Sony vient d’annoncer la deuxième version de son eReader, PRS-505. Il succède au PRS-500, le premier modèle de Sony. Pour rappel, ces lecteurs utilisent un écran eInk (encre électronique), une technologie tout à fait différente du LCD classique.1353492689.jpg

    L’encre électronique

    Ce lecteur utilise une technologie d’encre électronique, ce qui lui permet d’être aussi lisible qu’une feuille de papier classique, mais en étant limité à 8 niveaux de gris. Le système à l’avantage de ne pas nécessiter de rafraîchissement ni de rétroéclairage : le PRS-505 est donc utilisable au soleil et ne consomme pas en utilisation. En simplifiant, on ne fait appel à l’écran qu’au moment du changement d’image. Le PRS-505 offre deux emplacements pour des cartes mémoire (SD et Memory StickLe format Memory Stick est un des types de cartes mémoire les plus critiqués. Cette technologie propriétaire ne manque pourtant pas d’atouts. Il faut ... Duo) et dispose aussi d’une mémoire interne qui lui permet de recevoir jusqu’à 160 livres électroniques. La technologie a aussi l’avantage d’offrir un confort d’utilisation proche du véritable papier, ce qui est un avantage.702577600.jpg

    Une offre complète

    Sony dispose du CONNECT™ eBooks Store, qui propose plus de 20 000 titres à l’achat, mais l’utilisateur peut aussi charger ses propres livres (au format PDF, TXT, etc.). Sony annonce une autonomieDurée pendant laquelle l'appareil est opérationnel avant de devoir recharger les piles/batteries.... de 7 500 pages avec une seule charge de batterie. L’appareil est aussi capable de lire les fichiers JPEG"Joint Photographic Expert Group", c'est un format de fichier image à grande compression destructive. Chaque compression fait perdre une partie de l'i... (en niveaux de gris), même si l’écran en 800 x 600 n’est pas vraiment adapté à cet usage (et que le rafraîchissement est assez lent). Le prix du PRS-505 est de 299 $, avec 100 livres électroniques gratuits.

  • CHRONIQUE DE BENOIT JOHNSON SUR CANOÉ SUR LE PAPIER ÉLECTRONIQUE DU 28-04-08

    599531157.jpg

    L’automne dernier, j’écrivais ici une chronique avec enthousiasme sur le papier électronique, que je voyais comme étant à mi-chemin entre le journal et la télé. Les blogues spécialisés sur le sujet continuent de suivre avec engouement l’évolution, ou même la révolution, qui s’en vient pour les contenus imprimés. On ajoute même à l’expression «e-paper» le mot communiquant, pour indiquer que son contenu pourra être mis à jour. De quoi parle-t-on au juste? De la possibilité technologique de lire un livre ou un journal qu’on aura téléchargé sur appareil de lecture et qu’on pourra même modifier. Cet appareil est en fait une feuille-écran. En France, Bruno Rives est souvent cité comme un expert pour le nouveau support qu’est le papier électronique. Il y a quelques jours, M. Rives déclarait que «l’explosion du papier électronique est irréversible». On affirme même que le papier électronique va changer la façon d’apprendre! C’est que le contenu d’un manuel scolaire sur support électronique, donc facilement transportable, pourrait être mis à jour entre deux cours, à titre d’exemple.

    On imagine aussi facilement une utilisation de ce support numérique pour des guides de voyage dont, encore-là, la mise à jour serait facilitée par le téléchargement de nouvelles données, selon un territoire ou selon vos sujets d’intérêts. Oui, oui, ça ressemble au principe d’un ordinateur portable relié à Internet sans fil, mais sur un bidule très léger encore beaucoup plus facile à transporter. Les prévisions sont à l’effet que dans 4 ans, en 2012, le quart des journaux dans le monde seront lus sur des papiers électroniques. C’est à la fois optimiste comme prévision, mais également peut-être pas si irréaliste, car comme bien des gens vous lisez déjà une partie de votre journal sur son site web, plutôt qu’uniquement sur papier, comme il y a quelques années. À elle seule cette donnée pour 2012 est tout de même révélatrice du virage qui s’annonce. On nous explique également que le papier électronique ne sera pas seulement mobile, il sera aussi écologique, car il ne demandera pas qu’on abatte d’arbres pour l’imprimer, et pourra fonctionner à énergie solaire. On prédit aussi un bel avenir au papier électronique dans le monde de l’affichage, ou l’on pourra changer le contenu d’une étiquette d’un aussi petit article qu’un bijou, ou encore modifier un message dans le transport en commun. À la mi-avril, à Tokyo, E-Ink et Seiko-Epson ont présenté un papier électronique sur lequel on peut écrire ou effacer, comme si vous utilisiez un vrai stylo et du papier. Un «chip» intégré à ce papier électronique permet de rafraichir l’image 50 fois par seconde, ce qui signifie qu’un trait de crayon est reproduit pratiquement en temps réel. Dans l’un des articles que j’ai lu sur le sujet, on faisait référence au développement de la console de jeux Nintendo DS, sans que je ne comprenne vraiment la référence… jusqu’à ce que je vois mon fils de 9 ans jouer avec ses amis à la Nintendo DS. Chacun des quatre amis avait sa petite console portative, reliées entre elles, sans fil, en temps réel. Pour l’une des fonctions de ce jeu fort populaire, chacun avait un marqueur, genre petit stylo, pour griffonner manuellement sur l’écran, comme sur une feuille de papier. L’écriture (ou le dessin) de l’un était reproduite telle quelle, instantanément, sur la console de l’ami à qui le message était destiné. C’est là que j’ai compris: Il ne le sait pas encore, et je l’ignorais également, mais avec ce petit jeu portable il est possible qu’il soit en train de se familiariser avec ce que sera le papier électronique communiquant, qu’il utilisera probablement avant la fin de ses études!

    455457832.gif

     

    Chronique du 05-11-2007 À MIS CHEMIN ENTRE LE JOURNAL ET LA TÉLÉ 

    On peut d’ores et déjà rêver d’un journal qui ne salit pas les doigts, et qui présente des vidéos plutôt que des photos! Un journal qu’on lit dans l’autobus et le métro le matin et qui, lors du retour à la maison, est encore pertinent car il s’est mis-à-jour automatiquement pendant la journée. Un journal où les textes sont accompagnés d’entrevues vidéo. Vous allez me dire que vous trouvez déjà tout ça sur le site web de votre journal. C’est vrai. Et pour les plus affamés d’actualité, que votre portable accède à Internet sans fil d’à peu près n’importe où. Soit. Mais imaginez que vous avez cette information sur un support beaucoup plus léger à transporter : un papier électronique. Un écran flexible, mince comme une feuille! Une feuille «de plastique» de 14 pouces, qu’on enroule autour de notre cellulaire, et qui pourrait aussi permettre de regarder un film! Ça me fait penser à un média à mi-chemin entre le journal et la télé. Les recherches sont très avancées et on commence peu à peu à manufacturer ce genre de papier électronique couleur. Au tournant de la décennie, la course à la commercialisation de ce nouveau gadget se fera à grande échelle.

    La course implique notamment LG Philips, Futjisu, Bridgstone et Sharp. Elle est étroitement surveillée par des joueurs comme Intel, Motorola, Hearst Media et Vivendi qui ont investi dans E-Ink. Dans les premières rangées des estrades, on retrouve les propriétaires de journaux. Le Seattle Post-Intellingencer va expérimenter le e-paper avec un groupe de lecteurs au cours des deux prochaines années. Les lecteurs vont pouvoir télécharger la plus récente version du journal sur la feuille-écran flexible plutôt que d’utiliser la version imprimée. Et puisque le propriétaire de ce journal de Seattle, la Corporation Hearst, détient également des stations de télévision, des vidéos pourraient possiblement s’ajouter à la livraison du journal pendant le test.

    Dans la compétition qui s’amorce, les compagnies utilisent évidemment tous les superlatifs pour décrier leur nouveau rejeton : Bridgestone affirme que son e-paper pliable n’a que 0,29 mm d’épaisseur et peut présenter 4 096 couleurs. Les plus petits formats semblent destinés à l’affichage de prix en magasin, et les plus grands formats pour des affiches informatives. LG Philips affirme de son côté que son nouveau produit utilise des cristaux contenant de l’huile et de l’eau, ce qui serait moins dispendieux et plus fiable. La surface du e-paper de LG serait luisante comme une couverture de magazine. Sharp semble voir une utilisation de son nouveau produit pour les détaillants qui, en plaçant sur les tablettes des affiches en e-paper reliées à un point central, pourront changer les prix sans avoir à remplacer une série de petits cartons à chaque tablette. Fujitsu affirme que son papier électronique couleur est déjà disponible en 6 formats, de 12 à 48 pouces! La compagnie affirme que cet équipement pourrait éventuellement remplacer des affiches dans des salles d’attente ou des hôpitaux, et pourrait éventuellement être utilisé comme livre électronique, support publicitaire, élément de décoration ou carte de souhait intelligente! Cette feuille électronique peut garder une photo visible pendant trois heures sans énergie. Élément à améliorer : il semble qu’il peut s’écouler jusqu’à dix secondes pour un changement d’image.

    Alors un peu comme vous le faites actuellement lorsque vous naviguez sur le site Internet d’un média d’information, dans quelques années on vous enverra sur votre feuille électronique personnelle légère, pliable et transportable, un journal composé sur mesure qui ne contiendra que vos sujets d’intérêt. Et dans quelques années, ce sera votre écran d’ordinateur ou votre écran plat qui aura l’épaisseur d’une feuille!

     

     

  • ECRIRE AU STYLET SUR DU PAPIER ÉLECTRONIQUE

    SOURCES: TOM'S HARDWARE DU 20 MAI 2008 Article de Matthieu Lamelot 

    Les livres électroniques sont aujourd’hui une réalité. Mais ils restent des produits à la diffusion extrêmement confidentielle à cause de leur faible polyvalence, en regard de leur coût. Pour 300 € on préfère souvent investir dans un ordinateur portable, a fortiori dans un ultra portable tel que l’Eee PC. Mais les livres électroniques pourraient vite devenir incontournables grâce à Wacom et à sa technologie de stylet.

     

    2094910631.jpg

    Le plus célèbre fabricant de tablettes graphiques vient d’annoncer vouloir implanter sa technologie de stylet aux livres électroniques. On pourrait donc dès lors, non plus seulement lire des documents, mais les annoter, les griffonner, dessiner, et aussi naviguer beaucoup plus facilement sur internet. De quoi en faire de parfaits bloc-notes. Les premiers produits ne devraient pas tarder puisque le kit de développementSoftware Development Kit (Kit de développement de logiciel). Ensemble d'outils permettant à des programmeurs extérieurs de développer leurs propres ap..., EInk Broadsheet AM300 sera disponible dès juin.

    Software Development Kit (Kit de développement de logiciel). Ensemble d'outils permettant à des programmeurs extérieurs de développer leurs propres applications autour d'un logiciel, d'un système d'exploitation ou d'un autre environnement précis. Les SDK sont mis à disposition des programmeurs extérieurs de façon gratuite ou payante par les responsables de cet environnement. Ils comportent des outils logiciels, de la documentation, éventuellement de l'assistance et des machines spécifiques. Un SDK pour un système d'exploitation permettra de développer des applications, des pilotes ou des extensions système, un SDK pour un logiciel servira à créer des modules complémentaires, un SDK pour une console de jeu contient tous les éléments pour mettre au point un jeu sur cette console, etc.

     

    Article en  anglais: E-paper displays move a step closer to real paper | InfoWorld | News | 2008-04-16 | By Martyn Williams, IDG News Service.pdf

     

     

  • SEIKO EPSON VIENT DE DÉVOILER SON DERNIER PROTOTYPE DE PAPIER ÉLECTRONIQUE AU SID 2008 OU COMMENT PRENDRE DES NOTES SUR PAPIER ELECTRONIQUE

    ARTICLE DE BRUNO CORMIER DU 22-05-2008

    SUR WWW.PCIMPACT.COMSID 2008.pdf

    983459056.jpg1912958064.jpg

    écran tactiles e-paper 18 avril.pdf

    Tokyo Edge prendre des notes sur e-paper.pdf

    Prototype Berlin 2007.pdf

     
  • LA SOCIÉTÉ NEMOPTIC EST AU SALON SID 2008 (SOCIÉTÉ FOR INFORMATION DISPLAY) QUI SE TIENT EN CE MOMENT À LOS ANGELES

    Contact Presse & Analystes
    Andrew Lloyd & Associates
    Gilles Petitot, Juliette dos Santos
    gilles@ala.com / juliette@ala.com
    Tel: +33 1 56 54 07 00

    Bonjour,

    Vous trouverez ci-dessous un communiqué en anglais de la part de la société Nemoptic, à l’occasion du salon SID 2008, (Society for Information Display) qui se tient en ce moment à Los Angeles.

    Nemoptic est une société française spécialisée dans le e-paper (papier électronique), qui développe et produit des écrans à cristaux liquides (LCD) pour des applications comme les étiquettes électroniques, les solutions points de vente et la domotique, ainsi que de nombreux produits portables, comme les livres électroniques, les journaux électroniques, les PC ultra-portables et les téléphones portables.

    Dernièrement, la société a beaucoup progressé dans le domaine des étiquettes électroniques et elle présente à l’occasion du SID plusieurs produits commercialisés par ses clients. Parmi ces produits, des étiquettes grand format commercialisées par Pricer (Suède), actuellement en cours de test dans des supermarchés anglais. Egalement en présentation, les étiquettes petit format de Label Headway (Espagne), qui seront bientôt déployées dans des supermarchés en Europe. Parmi les autres produits présentés, les nouveaux écrans BiNem pour applications domotiques ou pour le bureau, comme les plaques de signalisation pour porte ou les chevalets de bureau, ainsi que des lecteurs BiNem.

    Des photos de ces différents produits sont disponibles sur simple demande.

    Cordialement,


    Nemoptic showcases its BiNem(R) e-paper displays in retailer products at SID 2008

    Nemoptic will display its range of electronic shelf labels and display for office and home automation at stand No. 935 at the Society for Information Display show, 18th - 23rd May, 2008

    Magny les Hameaux, France, May 19th, 2008 - Nemoptic, an e-paper display company for consumer and professional handheld devices, announces today that it will showcase its BiNem e-paper displays in electronic shelf label (ESL) products from Pricer, a market leader in shelf labeling, at the Society for Information Display (SID) conference being held in Los Angeles, CA, 18th - 23rd May, 2008.

    In its 46th year, SID 2008 is among the leading international meetings for scientists, engineers, manufacturers and users in the electronic-display industry. The event provides access to a wide range of technology and applications from high-definition flat-panel displays using both emissive and liquid-crystal technology to the latest in OLED displays and large-area projection-display systems.

    Nemoptic will be exhibiting a series of Pricer's large format DM-106 ESLs that are currently on trial at a leading UK retailer. Also on show will be smaller format shelf edge label prototytpes from Label Headway, which the company is developing for deployment in Spain. Visitors will be able to view Nemoptic's BM 600 displays in true-like retailer ESL settings, such as at diary and other fresh and dry food supermarket counters.

    "We are thrilled to be exhibiting BiNem displays as finished ESL products from market leader Pricer, as well as innovative companies like Label Headway," said Jacques Noels, CEO at Nemoptic. "The demonstrations show a growing international recognition of our high contrast, zero power consumption, cost-effective dot matrix BiNem (Bistable Nematic) e-paper labels. We are encouraged by their show of confidence".
    Nemoptic's ESL displays are based on bistable nematic (BiNem) LCD technology. This means that its displays have the ability to retain data and images on a screen without using power. The only time energy is needed is to change the screen's content. With this advantage, Nemoptic's ESL displays can support 30,000 updates over the operating life of two CR2450 batteries, allowing it to yield over five years' autonomous operation. The company's ESLs also have a contrast ratio of 15:1 offering from 80 to 130 dpi resolution - the highest available on the market - and excellent readability in reflective mode at all angles. Both Pricer and Label Headway see these features as bringing advantages to current ESLs.

    Pricer is a world-leading provider of ESLs and claims a market share of 60 percent. The company has more than 43 million ESL's installed in more than 25 countries in Japan, Europe and North America. Among Pricer's are Metro, Costco Wholesale, Ito-Yokado, Carrefour, SPAR, Grand Frais, E. Leclerc (Socamil & Socamaine region), Franprix, Edeka, ICA Ahold, AD Delhaize, and Champion.

    Spanish-based Label Headway provides price management products consisting of ESLs, a wireless infrastructure and software logic for the retail industry.
    Also on display at the Nemoptic stand No. 935 will be samples of the latest technological developments in BiNem(R) displays for the e-reader market, notably showing the improvements in optical performance at high resolutions.


    About Nemoptic - www.nemoptic.com
    Nemoptic is an e-paper (electronic paper) display company that designs and manufactures superior-quality bistable liquid crystal display (LCD) modules highly suitable for consumer and professional mobile devices. Unlike other e-paper LCDs in the market, Nemoptic offers a white screen, giving users the best image contrast and a remarkable screen reading experience, comparable to ink on paper. The company's cutting-edge technology, BiNem(R) (Bistable Nematic), has applications in electronic shelf labels, point-of-purchase (POP) systems, home automation and in a range of handheld devices including e-books, e-newspapers, ultra mobile PCs, and mobile phones. Nemoptic e-paper displays are recognized for their high resolution, zero-power consumption when holding images and low manufacturing cost. They come in pure black and white, gray scale and offer a large number of colors. BiNem displays also come in bendable versions.

    Nemoptic is headquartered in France near Paris, operates a pilot production unit in Sweden, and runs its mass production from Seiko Instruments Inc.'s (SII) facilities in Japan.


    Lucie NGUYEN
    ANDREW LLOYD & ASSOCIATES
    http://www.ala.com
    lucie@ala.com

    55 rue Boissonade 75014 PARIS FRANCE
    Tel : +33 1 56 54 07 00 Fax : +33 1 56 54 07 01

    Brighton Business Centre 95 Ditchling Road Brighton BN 1 4ST ENGLAND
    Tel : +44 1273 675100 Fax : +44 1273 675400

    INTERNATIONAL TECHNOLOGY MARKETS, STRATEGY & COMMUNICATIONS

  • HISTOIRE: SAMSUNG ET LE PAPIER ÉLECTRONIQUE

     SOURCES: ARTICLES SUR WWW.PCINPACT.COM 1040403071.jpg

    10-09-2007.pdf

    28-11-2005.pdf

    19-05-2005.pdf

    12-01-2005.pdf

  • SAMSUNG CRÉER UN NOUVEAU DISQUE DUR

    Samsung veut se départir du disque dur traditionnel | Matériel informatique.pdf

  • HISTOIRE: PHILIPS ET LE PAPIER ÉLECTRONIQUE

     SOURCES: ARTICLES SUR WWW.PCINPACT.COM 362626349.jpg

    04-01-2008.pdf 

    14-05-2007.pdf

    01-09-2005.pdf

    13-03-2005.pdf

    02-12-2004.pdf

  • HISTOIRE: ARTICLE DE L'ACTUALITÉ DU 1ER FÉVRIER 2007 SUR MON JOURNAL EN PLASTIQUE

    L'actualite » Mon journal en plastique.pdf

  • HISTOIRE: ARTICLES DE FUTURA SCIENCES DU 29-04-2007 SUR LES ÉCRANS D'APRÈS-DEMAIN

    1357381256.gifLes principales technologies utilisées dans les écrans 2007.pdf

    Article Pcinpact.pdf

    En vidéo _ couleur et mouvement pour le papier électronique 2007.pdf

    papier electronique 2005.pdf

  • FRANCE: LA CONSTITION S'OUVRE ENFIN AUX LANGUES RÉGIONALES COMME LE BRETON

    79855456.pngL'amendement voté hier par les députés était attendu depuis longtemps en Bretagne. Il doit encore être adopté avec l'ensemble de la réforme.

    Article du 23 mai dans Ouest France 

    Les députés ont complété l'article 1 de la Constitution, ajoutant : « Les langues régionales appartiennent à son patrimoine ». Cet amendement surprise, lors de la discussion sur le projet de loi en cours d'examen à l'Assemblée, est passé comme une lettre à la poste, alors que cette reconnaissance des langues régionales fait l'objet d'une revendication de longue date, notamment en Bretagne.

    « La langue de la République est le français » et le reste (article 2). Au nom du gouvernement, Rachida Dati a préféré une insertion à l'article 1, après « L'organisation de la République est décentralisée ».

    On estime à moins de 300 000, soit moins de 10 % de la population, les locuteurs bretonnants. Et à 5 millions ceux qui parlent l'une des autres des principales langues régionales : occitan, alsacien, corse, catalan, basque et flamand. La ministre de la Culture, Christine Albanel, a promis une loi pour leur promotion. Au moins ne sera-t-elle plus anticonstitutionnelle.

     

    219455546.jpg


    Pour entériner le nouveau texte comme les autres mesures en discussion, encore faut-il que le projet de loi soit adopté dans son ensemble par l'Assemblée, le Sénat et le congrès du Parlement. L'amendement sur les langues régionales peut aussi dissuader certains élus de l'opposition de voter contre la réforme. Déjà, quatre députés socialistes de l'Ouest ont signé un appel en faveur de la réforme constitutionnelle, qu'ils jugent « prometteuse » et dont ils évalueront les avancées au terme des débats. C'est le cas de Patricia Adam et Jean-Jacques Urvoas (Finistère), de Dominique Raimbourg (Loire-Atlantique) et Guillaume Garot (Mayenne) qui ont joint leur voix à celles de Manuel Valls, Jean-Christophe Cambadélis, Gaëtan Gorce, Didier Migaud ou Jean-Marie Le Guen, au total dix-sept députés socialistes. Le compte n'est plus loin pour atteindre les 3/5 des parlementaires.



    L'assemblée a entériné une disposition du projet de réforme des institutions interdisant au président de la République d'effectuer plus de deux mandats consécutifs. Plusieurs initiatives de la gauche ont été rejetées : la prise en compte du temps de parole du président de la République ; le vote des non-Européens aux élections locales.

    610066720.gifARTICLE DU TÉLÉGRAMME DU 23 MAI 2008

     Le Télégramme et la langue bretonne.pdf

  • LA CARTE DU RÉSEAU TÉLÉCOM DU HEZBOLLAH

    282126155.gifUn site publie une carte du réseau télécoms du Hezbollah | Internet.pdf

     

     

    Les dessous du réseau télécom du Hezbollah au Liban.pdf1278419165.gif

    Exclusif _ la carte du réseau télécom du Hezbollah.pdf

  • UN LOGICIEL TRANSMEDIA AVEC NOHETO OPEN4

    Source Caractère du 21-04-08 

    Wedia dévoile la version 4 de Noheto Open. Ce logiciel de publication de contenu se targue d'être conçu pour une approche « transmédia ». Avec Noheto Open4, les contenus sont déclinés et publiés simultanément dans les quatre médias de base : téléphone mobile, papier, Internet et e-paper.

  • ARTICLE DE JEAN-MARC VITTORI EDITORIALISTE AUX "ECHOS" SUR LA NOUVELLE ÉCONOMIE DES MÉDIAS À RÉINVENTER

    1641136051.gif

     EDITO DE JEAN-MARC VITTORI DU 14-05-08

    Chargement de « Médias, une économie à réinventer - MEDIAS ».pdf

  • SEIKO EPSON: PRENDRE DES NOTES SUR UN E-PAPER

    88977327.gif

     Article du 13-05-08 de Martyn Williams et Denis Poillerat

     

    Chargement de « Impression article Digital World ».pdf

  • 2007, L'ANNÉE ZÉRO DU PAPIER ÉLECTRONIQUE MAIS DES RECHERCHES QUI DURENT DEPUIS PLUS DE TRENTE ANS

    290445431.pngCafebabel.com ~ Epaper, année zéro.pdf

    Analyse par Marie Simon le 10-04-07 

  • PAPIER:CENTRE DE RECHERCHE FINLANDAIS VTT: LA SIMULATION ACCÉLÈRE LA PRODUCTION DE PAPIER

     

    Article du 19 mai 2008557008929.gif

    La simulation accélère la production de papier.pdf

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu