Avertir le modérateur

Liens site web & Internet

  • La neutralité du net cassée par la justice américaine !

    http://www.zdnet.fr/actualites/la-neutralite-du-net-cassee-par-la-justice-us-verizon-jubile-39797076.htm

  • LE FIGARO ET ORANGE CRÉENT LA PREMIÈRE ÉMISSION POLITIQUE SUR INTERNET EN FRANCE

    1046170763.2.gif« Le Figaro et Orange créent la première émission politique du Net ».pdf

  • GRÂCE AU DÉVELOPPEMENT DES OUTILS INTERNET DANS LE MONDE ARABE, LES CYBERDISSIDENTS PEUVENT INFORMER EN TEMPS RÉEL EN CONTOURNANT LA CENSURE

    1046170763.gifLes blogs de la colère secouent le monde arabe.pdf

  • PÉNURIE D'ADRESSES INTERNET: BRUXELLES TIRE LA SONNETTE D'ALARME

    282126155.2.gifPénurie d'adresses internet_ Bruxelles tire la sonnette d'alarme | Internet.pdf

  • INTERNAUTE: LA CHINE RATTRAPE LES ÉTATS UNIS

    1936680764.gifArticle du 24-04-08 

    Avec 221 millions d'Internautes chacun, la Chine et les États-Unis sont désormais les deux pays avec le plus d'habitants branchés à l'Internet, selon ce qu'a annoncé le gouvernement chinois jeudi.

    Si les chiffres de l'agence Xinhua sont bons, il s'agirait d'une hausse de 61% depuis le début 2007, lorsque 137 millions d'Internautes chinois avaient été recensés. Malgré tout, le pourcentage de la population chinoise branchée à l'Internet est encore en déca de la moyenne mondiale avec seulement 16% de ses habitants, contrairement à 19% ailleurs dans le monde.

    Les 221 millions d'Internautes cacheraient également une industrie naissante. «Même si la population Internet totale de la Chine devrait dépasser celle des États-Unis, le pays accuse toujours un retard quant à la taille de son industrie Internet», a précisé Duncan Clark, président de la compagnie de technologie BDA China Ltd. en entrevue avec l'Associated Press. Selon ce dernier, les compagnies Internet ont toutefois amassé beaucoup d'argent de la part d'investisseurs et leur croissance devrait être forte au cours des prochaines années.

    1991784912.jpg

     Selon certaines estimations, la population Internet de la Chine devrait continuer de croître à un rythme de 18% par année et pourrait atteindre 490 millions en 2012, soit plus que la population totale des États-Unis (300 millions).

    par Maxime Johnson

     

    IL RESTE ENCORE DU BOULOT POUR ATTEINDRE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE QUE L'ON TROUVE AUX USA

    chine-jo.pdf 

     

     

  • CEFRIO & MÉDIAMÉTRIE: LES QUÉBÉCOIS ET LES FRANçAIS ET INTERNET

    LES QUÉBECOIS ET INTERNET 

    Les Québécois font plus confiance au Web - actualites.pdf

    Web 2.0 19-03-08.pdf 

    Tableau net quebec.pdf

    LES FRANçAIS ET INTERNET 

    Les Français passent une heure par jour sur Internet .pdf

     

     

  • LES ENTREPRENEURS BRETONS ET INTERNET

    Seulement 13% des entreprises bretonnes répondent aux marchés publics par internet

    publié le 12 mars 2008

    T.B. / Projets publics

    La dématérialisation des marchés publics peine à décoller. Une enquête téléphonique réalisée fin février pour le syndicat mixte Mégalis auprès de 400 PME bretonnes répondant à des appels d'offres publics conclut une nouvelle fois au même constat. Seulement 13% des entreprises interrogées répondent à la commande publique par la voie dématérialisée. C'est bien sûr encore peu. Mais l'enquête recueille des signaux positifs. D'abord, les entreprises ayant répondu par la voie électronique n'ont pas rencontré de difficulté particulière, et plus des trois quarts pensent continuer à répondre par ce moyen. Autre signe d'espoir pour les partisans du mode électronique : une majorité d'entreprises (53%) utilise internet pour accéder aux consultations publiques et téléchargent les dossiers de consultation des entreprises (51%). Une partie des entreprises est prête à aller bientôt plus loin. 40% des entreprises n'ayant jamais répondu par voie dématérialisée déclarent qu'elles le feront à court terme. Un souhait que l'on observe "pour toutes les tailles d'entreprises et de façon plus marquée pour les entreprises de 20 à 50 salariés", souligne l'étude. Ce n'est bien sûr pas un hasard. La dématérialisation séduit bon nombre d'entreprises : les trois quarts voient plus d'avantages au mode dématérialisé qu'au mode papier. Seul bémol : "La difficulté technique (pour un tiers des entreprises) constitue encore un sérieux 'frein'."
    A partir de 2010, les acheteurs publics pourront exiger des entreprises qu'elles transmettent leurs candidatures et leurs offres par voie électronique. Cela pourrait bien changer la donne. Or, seules 9% des entreprises interrogées ont connaissance de cette échéance. 
    Grâce à des études comme celle que vient de mener le syndicat mixte Mégalis, on mesure aujourd'hui de manière précise l'impact de la dématérialisation des marchés publics. A noter que la région Ile-de-France disposera bientôt de résultats sur "l'usage" que les communes font de la dématérialisation des marchés publics et sur "leur vision à terme". A l'initiative de la région Ile-de-France et du Syndicat des entrepreneurs de construction, les communes sont invitées à répondre à un questionnaire en ligne dont les réponses seront rendues publiques à la fin du printemps.

     

  • COMMENT INTERNET BOUSCULE UNE PRESSE AMÉRICAINE MALMENÉE PAR SES ACTIONNAIRES

    Comment_Internet_bouscule_une_presse_américaine_malmenée_par_ses_actionnaires.pdf

  • YAHOO-MICROSOFT, L'ALLIANCE DES PERDANTS DU WEB 2.0, UN ARTICLE DE CHARLES CUVELLIEZ, ENSEIGNANT À L'UNIVERSITÉ DE BRUXELLES

    5d178aa02c17501502029bd7a150114e.png Article du 19-02-08

    Yahoo-Microsoft, l'alliance des perdants du Web 2.0.pdf

  • LE TITRE GOOGLE A PERDU LE TIERS DE SA VALEUR

    b82b6741af60110ca1f0b4259d737ea4.gif Le titre de Google a perdu le tiers de sa valeur depuis le début de l'année.pdf

  • PSIPHON: UN LOGICIEL ANTICENSURE MIS AU POINT PAR RON DEIBERT ET SES AMIS DU CITIZENLAB DE L'UNIVERSITÉ DE TORONTO

    Censeurs de l'Internet, tremblez... Ron Deibert et ses amis du Citizenlab de l'Université de Toronto ont mis au point un logiciel qui permet de contourner les interdits dans les pays qui censurent la Toile. Et pour cette découverte, ils ont reçu le Prix du "Netxplorateur de l'année" remis jeudi à Paris.

    Le système est simple et collaboratif. Tout personne dans un pays non censuré peut télécharger gratuitement le logiciel Psiphon du Citizenlab, et devient dès lors un "noeud", un relais pour contourner les filtres de la censure. Il suffit de donner le code d'accès à un ami ou parent vivant dans un pays censuré, et il pourra se connecter sans laisser de trace et accéder à tout site interdit à partir de chez lui (voir le graphique ci-dessus). Le "parrain" peut savoir à quel usage se destine l'utilisateur du Psiphon afin de parer aux abus, ou simplement pour ne pas être complice de trafics ou autres activités répréhensibles. 145000 personnes ont déjà téléchargé le Psiphon.

    Jusqu'ici, pour accéder à un site interdit dans un pays censeur, il fallait passer par un "proxy", c'est-à-dire un site-relais qui brouille les pistes et permet d'aller où on veut. Inconvénient: les proxies sont vite repérés et bloqués à leur tour, et votre passage laisse des traces. Pour avoir tenu sur le site de Libération un blog bloqué par la censure chinoise, je peux témoigner de l'utilité des proxies, mais aussi de leur limite: l'obligation d'en changer régulièrement, à mesure qu'ils sont repérés par la cyberpolice. Psiphon permet de contourner ces inconvénients, même si, sur son site, le Citizenlab met en garde les utilisateurs potentiels que "le contournement de la censure peut représenter une violation de la loi" et que le candidat doit en étudier les risques.

    Ron Deibert participait jeudi au Forum Netxplorateur à Paris [Rue89 est partenaire de cette première édition, et je partageais la tribune avec l'inventeur du Psiphon], qui, à l'issue d'un long et méticuleux processus de sélection, a repéré dix projets-phare. Il a remporté le premier prix car son logiciel a une fonction citoyenne évidente, un pas "vers une e-démocratie mondiale" hypothétique dans un monde où, selon le classement de Reporters sans frontières, 14 pays, dont la Chine, la Tunisie ou Cuba, appartiennent à la catégorie des censeurs de l'Internet.

    source http://www.rue89.com/2008/02/14/psiphon-un-logiciel-anticensure-netxplorateur-de-lannee

    783517db495747f713a43f15a07f96b5.png

     

     

  • UN NOUVEAU SITE WEB ET BLOG POUR DÉFENDRE LES LIBERTÉS CANADIENNES MENACÉES

     CALGARY, le 19 fév. /CNW/ -
     
    Un nouveau site web jumelé à un blog vient d'être lancé dans le but de défendre la liberté au Canada. Il s'agit d'un projet de la Fondation canadienne pour les libertés constitutionnelles, un organisme de Calgary (Alberta). Le rédacteur en chef du site est Pierre Lemieux, économiste, écrivain, chroniqueur et professeur québécois bien connu. "Nos libertés traditionnelles ont été minées au point où pas un jour ne passe sans que quelque nouvelle nous rappelle que ce qui était permis il y a quelques décennies, parfois seulement quelques années, est maintenant réglementé, voire criminalisé, déclare M. Lemieux. Le phénomène concerne autant les libertés dites "sociales" que les libertés économiques." John Carpay explique que "ce nouveau site et son blog veulent promouvoir une prise de conscience de ce que le Canada était, de ce qu'il est devenu et de la nécessité de reconquérir nos libertés traditionnelles". Il espère que "le site deviendra un forum virtuel où les Canadiens expriment et discutent leurs préoccupations sur l'état de nos libertés". Afin de mettre en lumière le déclin de la liberté individuelle au Canada, le site présente des résumés de nouvelles liberticides au jour le jour, une chronique hebdomadaire par Pierre Lemieux, des vidéos, ainsi que les commentaires des lecteurs et les discussions qu'ils provoquent. Sauf pour les commentaires des lecteurs et pour les vidéos, le site est bilingue : sa version française se trouve à www.LIBERTEauCANADA.com, et sa version anglaise à www.LibertyInCanada.com. Le symbole graphique du site est fourni par la représentation d'un coureur des bois du 17e-18e siècle, emprunté de l'artiste canadien C.W. Jefferys (1869-1950). A part ses nombreux articles dans la presse internationale, Pierre Lemieux est l'auteur de plusieurs livres traitant de politique, d'économie et de liberté. Son ouvrage le plus récent, une introduction à l'économie pour le profane, paraîtra aux Belles Lettres (Paris) plus tard cette année. La Fondation canadienne pour les libertés constitutionnelles est une association sans but lucratif (dotée d'un statut d'organisme de bienfaisance) qui se consacre à la défense et à la promotion des libertés constitutionnelles des Canadiens. Elle remplit sa mission au moyen d'activités d'éducation et en intervenant auprès des tribunaux dans des affaires d'intérêt public. Le mandat de la Fondation couvre notamment la liberté d'association et de manifestation pacifique, la liberté de conscience et de religion, la liberté d'expression, les libertés économiques et l'égalité devant la loi.
     
    Renseignements: John Carpay, (403) 619-8014,
    johncarpay@canadianconstitutionfoundation.ca; Pierre Lemieux, (819) 585-4480,
    pierrelemieux@LibertyInCanada.com

  • ARTICLE LE DEVOIR: LE FORMAT HAUTE DÉFINITION BLU-RAY L'EMPORTE

    6dc950b88bc397a9b00938edb7cfd9da.gif Le format haute définition Blu-ray l'emporte_ Sony s'offre une douce revanche.pdf

  • ARTICLE DANS LE DEVOIR: LOUIS POUZIN LE GRAND PÈRE D'INTERNET

    38df367289643c42fb43c5e4e1d4aa63.gif Le Devoir du 9 et du 10 février 2008

     

    Internet de faire face à l'avenir.pdf

  • INTERNET: YAHOO SUPPRIME 1000 EMPLOIS, SOIT 7% DE L EFFECTIF GLOBAL

    5228358edfd1772d83f4af68c33ce58c.gifVnunet.fr 31-01-08

    YAHOO CONFIRME UN MILLIER DE SUPPRESSIONS DE POSTES 

    Lors de l'annonce des résultats 2007 du groupe Internet plutôt décevants, le PDG Jerry Yang a confirmé qu'il comptait réduire de 7% l'effectif global.

    L'avis de tempête chez Yahoo se confirme, à la suite d'échos diffusés dans la presse la semaine prochaine. Le 29 janvier, le groupe Internet a annoncé qu'il comptait de réduire de 7% sa masse salariale. Un plan qui va donc concerner un millier de personnes sur les 14 300 collaborateurs de la firme Internet pionnière aux Etats-Unis.

    Les employés faisant partie du plan seront appelées à quitter la société d'ici mi-février. C'est la deuxième grande vague de départs chez Yahoo. En 2000, alors que la bulle Internet était en train d'éclater aux Etats-Unis, le groupe Internet s'était séparé de 650 collaborateurs.

    Le 29 janvier, Jerry Yang, co-fondateur et PDG de Yahoo, en a fait l’annonce officielle lors de la présentation des résultats du quatrième trimestre 2007 et des résultats globaux sur l'année 2007 du groupe Internet. "Nous allons continuer à faire face à des vents contraires cette année, mais je pense que les décisions que nous prenons maintenant vont concourir à rendre Yahoo plus compétitif d’ici la fin de 2008", a déclaré Jerry Chang, dans un contexte de concurrence accrue dans le secteur.

    Parallèlement, Yahoo a également annoncé le recrutement d'un nouveau directeur technologique (CTO) : Ari Balogh, qui vient de VeriSign. Ce poste stratégique chez Yahoo était vacant depuis plusieurs mois.

    Contre-performance

    La firme Internet, qui exploite un portail et un moteur de recherche, s’attend à absorber une charge de 20 à 25 millions de dollars (13 à 16 millions d’euros) au premier trimestre de son nouvel exercice fiscal pour couvrir les primes de licenciements et autres frais liés à ce plan de restructuration. La réduction de la masse salariale pourrait permettre à Yahoo d'économiser plus de 100 millions de dollars (67 millions d’euros) sur un an.

    En juin 2007, Jerry Yang a pris en main la direction de la compagnie qu'il avait co-fondé avec David Filo dans la période 1994-1995 afin de tenter de relancer la machine. Mais les efforts n'ont pas porté leurs fruits et le manque de performances de la firme Internet déçoit les investisseurs.

    Pour l'exercice 2007, bien que son chiffre d'affaires a augmenté de 8% (pour passer de 6,4 milliards de dollars à 6,9 milliards de dollars), le résultat net de Yahoo est en baisse à 660 millions de dollars contre 751 millions de dollars l'année précédente. De sombres nouvelles qui ont fait chuter le titre de Yahoo de près de 10% le jour de l'annonce des résultats du groupe. C'est le plus bas niveau enregistré depuis plus de quatre ans.

    "Yahoo a étendu ses activités dans le but d’accroître son audience, alors qu’il a besoin au contraire de se spécialiser", estime le New York Times, qui met en avant ses points forts : sa messagerie en ligne Yahoo Mail, son service de page d’accueil personnalisée My Yahoo et son service d’information Yahoo News.

  • INTERNET: GOOGLE: LA PERFORMANCE DU QUATRIEME TRIMESTRE DECOIT LES INVESTISSEURS

    4c116cb7bdbf4d5109e8b2f681edbabf.png Sources La Tribune.fr du 02-01-08

    Google: la performance du quatrième trimestre déçoit les investisseurs.

    Malgre l annonce de resultats 2007 record avec un profit de 4,2 milliards de dollars (+ 36,6% sur un an), le premier moteur de recherche sur le web a decu la bourse en affichant un benefice trimestriel en hausse mais inferieur aux attentes de Wall Street. Le titre reculait de plus de 8% en apres-Bourse. 

    Le groupe Internet Google a, certes, accru son bénéfice et ses ventes au quatrième trimestre, ainsi que sur l'ensemble de 2007. Mais sa performance au cours du dernier trimestre a déçu les marchés qui attendaient mieux. Le bénéfice net a augmenté au quatrième trimestre de 17% à 1,206 milliard de dollars et sur l'ensemble de 2007 de 36,6% à 4,2 milliards. Mais son bénéfice par action hors exceptionnels (essentiellement le coût des stock options octroyées à ses salariés) s'est établi à 4,43 dollars au quatrième trimestre, moins que les 4,45 dollars attendus par les analystes.

    Ces annonces ont fait chuter l'action lors des échanges électroniques après la clôture: le titre reculait en effet de 8,8% à 514,50 dollars, après avoir baissé de 20% sur le seul mois de janvier.

    Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires au dernier trimestre de 4,82 milliards, en hausse de 11%, et sur l'année ses ventes ont atteint 16,6 milliards de dollars, en hausse de 56%. Mais son chiffre d'affaires hors commissions reversées aux sites partenaires (dit chiffre d'affaires hors TAC, abréviation de coûts d'acquisition du trafic) s'est établi à 3,39 milliards, en hausse de 52%, légèrement en-dessous des 3,45 milliards attendus. Les commissions reversées sont d'ailleurs montées à 30% du chiffre d'affaires global au quatrième trimestre, contre 29% le trimestre précédent. Cela a pesé sur la marge opérationnelle: elle a reculé à 30% du chiffre d'affaires, contre 31% au troisième trimestre.

    Secteur de loin le plus dynamique au dernier trimestre: les recettes provenant des publicités placées à côté des réponses sur le moteur de recherche (vente de mots-clé) ont augmenté de 58% et représenté 65% du total. Les recettes liées aux bannières placées automatiquement sur les sites partenaires ont, elles, progressé de 37% et représenté 34% du total.

    Le groupe a par ailleurs précisé avoir fait des dépenses d'investissement de 678 millions de dollars au 4ème trimestre et prévenu qu'il comptait "continuer à faire des dépenses d'investissement significatives" pour ses systèmes informatiques. Google a un peu ralenti sa politique de recrutements, avec 889 salariés supplémentaires engagés pendant le trimestre. Fin décembre, Google comptait 16.805 personnes à plein temps dans le monde.

    Le groupe n'a donné aucune prévision pour 2008. "Nous sommes très satisfaits de notre performance pendant le trimestre, qui reflète notre forte dynamique sur notre coeur de métier, un succès croissant de nos nouvelles initiatives et une meilleure maîtrise de nos dépenses opérationnelles", a commenté le PDG Eric Schmidt, cité dans le communiqué.

    latribune.fr

  • MICROSOFT VEUT PAYER 44,6 G$ POUR ACHETER YAHOO !

    b852c0246a2a43386452c2da5f926b77.gif

    MICROSOFT ALLONGE 44,6$ POUR ACHETER YAHOO !

    1 fevrier 2008

    MICHEL MUNGER 

     Une mégatransaction dans le monde des moteurs de recherche se prépare aux États-Unis, Microsoft (MSFT) mettant 31 $ US par action sur la table pour acheter le rival Yahoo! (YHOO).

    En payant un tel prix, la compagnie de Redmond offre un total de 44,6 G$ US et une prime de 62% sur le cours de clôture du titre de Yahoo! au Nasdaq jeudi.

    Microsoft avance qu'étant donné la croissance attendue du marché de la publicité en ligne - de 40 G$ US en 2007 à 80 G$ US en 2010 - une consolidation permettra de mieux servir un marché desservi presque uniquement par un seul acteur.

    Le communiqué de Microsoft ne mentionne pas Google (GOOG), mais la référence est limpide.

    En décembre 2007, Google s'accaparait 58% des 9,6 milliards de recherches effectuées aux États-Unis. Yahoo! recueillait près de 23% des parts de marché et Microsoft se contentait de presque 10%.

    Microsoft voit donc l'urgence de réagir.

    «Nous avons un grand respect pour Yahoo! et ensemble, nous pouvons offrir des solutions de plus en plus excitantes pour les consommateurs, les éditeurs et les publicitaires tout en se positionnant mieux pour faire concurrence dans les services en ligne», déclare Steve Ballmer, PDG de Microsoft.

    Si les deux géants combinaient leurs forces, estime la direction, des économies d'échelle de 1 G$ US par année seraient réalisables et l'accent pourrait être mis sur les services.

    «L'industrie sera mieux servie en ayant plus qu'un gros joueur, offrant davantage de valeur et un vrai choix» à ceux qui achètent de la pub et utilisent les moteurs de recherche, ajoute Kevin Johnson, président de la division Plateformes et Services chez Microsoft.

    Microsoft affirme qu'elle ne veut pas éliminer un concurrent, mais au contraire faire le maximum pour offrir un défi aux employés à l'interne, voulant les retenir pour mieux canaliser leurs énergies.

    Si son plan tient la route, la transaction sera conclue lors des six derniers mois de 2008.

    De son côté, Yahoo! annonce qu'elle prendra le temps d'évaluer l'offre non sollicitée de Microsoft.

    Par ailleurs, Terry Semel, ancien PDG de Yahoo!, a complété son départ en démissionnant à titre d'administrateur tard jeudi. Remplacé à titre de PDG par le cofondateur Jerry Yang en juin dernier, il laisse son siège au C.A. à Roy Bostock, un vétéran du monde publicitaire.

  • INTERNET: YAHOO EN DIFFICULTÉ

     

    9d3084b23c2b7b656d1e11c9dc166b28.pngYahoo les bénéfices en baisse 30-01-08.pdf

     

     

    053c5c42fc1a23a33b30b4afd52db030.gif

     

     

    VNUNET.FR

    Le site de référence des nouvelles technologies

    Yahoo.pdf

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu